Comment créer un commerce de proximité ?

Comment créer un commerce de proximité ?

Je suis salarié dans une cave à vins et spiritueux depuis plusieurs années. J’ai trouvé un petit local à louer en plein centre-ville, je décide donc d’y ouvrir un commerce de proximité spécialisé dans la vente de vin et d’épicerie fine.

Cependant, je ne sais pas comment on créé son commerce ? Quels sont les points importants à ne pas omettre ? Comment monter sa boite ?

Le choix de la forme juridique

Nous sommes deux à nous lancer dans cette création. Nous avons donc le choix entre la SARL (Société A Responsabilité Limitée) ou la SAS (Société par Actions Simplifiée).

La SARL : plusieurs possibilités

Si nous choisissons de créer une SARL, j’en serai le gérant. Deux cas sont possibles :
- Je suis gérant minoritaire ou égalitaire (50% ou moins des parts de la société), je suis donc assimilé salarié. Mon régime de protection sociale relèvera du régime général (CPAM). Mes cotisations sociales seront à verser à l’Urssaf (il faudra compter environ 63% de ma rémunération brute). Mon associé ne paiera pas de cotisations car il n’est pas considéré comme représentant légal de la société. A la fin de l’exercice comptable, une fois les comptes clôturés, nous pourrons nous verser un dividende à proportion de notre apport dans le capital de la société. Ce dividende sera taxé à 15.5% (taux fixe).
- Je suis gérant majoritaire (+ de 50% des parts de la société), je suis donc TNS (Travailleur Non Salarié). Mon régime de protection sociale dépendra du RSI (Régime Social des Indépendants). Mes cotisations sociales seront à payer au même organisme (environ 31% de ma rémunération brute). Mon associé ne paiera pas de cotisations car il n’est pas considéré comme représentant légal de la société. A la fin de l’exercice comptable, une fois les comptes clôturés, nous pourrons nous verser un dividende à proportion de notre apport dans le capital de la société. La taxe sur ce dividende sera variable en fonction de plusieurs critères (montant du capital, résultat de la société…).

La SAS : président assimilé salarié

Si nous choisissons de créer une SAS, j’en serai le président assimilé salarié. Mon régime de protection sociale relèvera du régime général (CPAM). Mes cotisations sociales seront à verser à l’Urssaf (il faudra compter environ 63% de ma rémunération brute). Mon associé ne paiera pas de cotisations car il n’est pas considéré comme représentant légal de la société. A la fin de l’exercice comptable, une fois les comptes clôturés, nous pourrons nous verser un dividende à proportion de notre apport dans le capital de la société. Ce dividende sera taxé à 15.5% (taux fixe).

Le choix du siège social

Nous avons choisi la forme juridique de la société, nous devons maintenant décider où y installer son siège social.
Nous avons trois possibilités :
- Au domicile du représentant légal ;
- Par le biais d’un bail commercial signé entre le bailleur et la société en cours de formation ;
- Par le biais d’un contrat conclu avec une société de domiciliation.

Le choix du montant du capital social

Le capital social de la société est à déposer à la banque au moment de la création de celle-ci. Ce capital sera bloqué pendant toute la création de la société. Il ne sera possible de le récupérer qu’avec un extrait k-bis (donc une fois la société immatriculée). Le capital a essentiellement trois fonctions :
- Définir la part de responsabilité de chacun dans la société. En effet, chaque associé n’est responsable des dettes de la société qu’à la hauteur de son apport (sauf pour le dirigeant en cas de faute de gestion) ;
- Définir notre crédibilité auprès des tiers (fournisseurs, investisseurs, banque…) ;
- Nous apporter une trésorerie de départ afin de couvrir les premières dépenses.

Qualification et réglementation

Il s’agit d’une activité typiquement commerciale donc aucune qualification n’est requise.

Nous vendons de l’alcool, nous devons donc demander la licence vente d’alcool à emporter.

Une fois toutes les informations concernant la société décidées. Nous constituons notre dossier juridique afin de le déposer au Greffe du Tribunal de Commerce pour l’immatriculation de notre société. Nous avons plusieurs choix pour l’établissement de ce dossier :
- Faire appel à un avocat ou expert-comptable ;
- Faire appel à un juriste via un site internet de création d’entreprise ;
- Le faire seul.

Une fois ce dossier déposé, le Greffe procédera à son instruction et nous délivrera l’extrait k-bis de notre société.
Nous pourrons alors commencer à exercer.

Découvrez nos solutions pour créer votre entreprise en quelques clics !

Création SARL Création SAS Création SCI

  Imprimer

Ça Crée Pour Moi, vos formalités juridiques 100% en ligne. Plus simple, plus rapide, plus économique.