Comment créer un salon de coiffure ?

Comment créer un salon de coiffure ?

Coiffeuse expérimentée, j'ai toujours été salariée dans un salon de coiffure. Mais aujourd'hui c'est décidé je me lance et je créé mon salon de coiffure. Il me faut pour cela créer une entreprise.

Mais quel statut juridique adopter ? Quelle est la réglementation afférente à cette activité ? De quelle qualification ai-je besoin ?

Le choix de la forme juridique

Nous sommes deux à nous lancer dans l'aventure et à vouloir nous associer pour créer notre société. J'ai donc le choix entre la SAS (Société par Actions Simplifiée) ou la SARL (Société à Responsabilité Limitée).

L'EURL : gérant TNS

Si je choisis de créer mon salon de coiffure sous la forme d'une EURL, en tant que gérant majoritaire, je serai TNS (Travailleur Non Salarié) affilié au RSI (Régime Social des Indépendants) qui deviendra alors mon régime de protection sociale. Mes cotisations sociales seront à verser à cet organisme également (environ 45% de ma rémunération).

La SASU : président assimilé salarié

Si je choisis de créer mon salon de coiffure sous la forme d'une SASU, en tant que Président, je serai assimilé salarié et donc affilié au régime général qui sera mon régime de protection sociale. Mes cotisations sociales seront à verser à l'Urssaf (environ 63% de ma rémunération).

Où domicilier ma société ?

3 possibilités pour domicilier une entreprise

Une fois le choix de la forme juridique de ma société choisie, je dois lui donner une dénomination sociale (je peux également lui donner une enseigne). Je dois décider de l'endroit où je vais la domicilier ; trois possibilités s'offrent à moi :
- à mon domicile ;
- via une société de domiciliation commerciale : elle va me « louer » une adresse ;
- par le biais d'un bail commercial.
Je choisis de mettre le siège de ma société au local où se trouvera mon salon de coiffure, j'opte donc pour le bail commercial.

Quel montant de capital indiquer ?

Déposer son capital social

Je dois également déposer un capital qui définira ma part de responsabilité dans la société mais également ma crédibilité auprès des tiers (banques, futurs investisseurs…). Ce capital devra être déposé sur un compte bancaire de dépôt avant d'envoyer le dossier d'immatriculation au Greffe du Tribunal de Commerce. Il sera bloqué pendant toute la création de la société, je pourrai le récupérer et fermer ce compte une fois mon k-bis obtenu. Je n'ai pas besoin d'une énorme crédibilité, je choisis donc de déposer un capital de 1000€.
Parlons à présent de la réglementation afférente à l'ouverture et la gestion d'un salon de coiffure. Ai-je besoin de qualifications ? Cette activité de coiffeur est-elle artisanale ?

La qualification

Pour ouvrir un salon de coiffure, une qualification professionnelle est nécessaire.

La personne bénéficiant de cette qualification peut être le dirigeant de la société ou un salarié, elle devra donc être titulaire soit du brevet professionnel de coiffure, soit du brevet de maîtrise de la coiffure. La copie de ces diplômes est demandée lors de l'immatriculation de la société. Si la personne détentrice de la qualification est un salarié, il faudra alors fournir également la copie de la promesse d'embauche. En tant que dirigeant, je devrai par la suite fournir le contrat de travail de mon salarié dans un délai de 3 mois.

Activité artisanale : inscription au Répertoire des Métiers

L'activité de coiffeur est une activité artisanale.

Outre une immatriculation auprès du Greffe du Tribunal de Commerce (49.92€), je devrai également inscrire ma société eu Répertoire des Métiers près la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de mon département. Le coût de cette inscription est variable selon les départements (entre 125€ et 225€). De plus, je devrai effectuer le stage de préparation à l'installation (SPI) auprès de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat. Il s'agit d'un stage de 5 jours dont le coût varie en fonction des Chambres des Métiers (environ 200€). Il est cependant possible de s'en faire dispenser sous certaines conditions. L'attestation de stage ou la dispense sera à fournir lors de l'inscription de la société au Répertoire des Métiers.
Une fois mon k-bis obtenu et mon inscription au Répertoire des Métiers effectuée, je peux exercer.

Découvrez nos solutions pour créer votre entreprise en quelques clics !

Création SARL Création SAS Création SCI

  Imprimer

Ça Crée Pour Moi, vos formalités juridiques 100% en ligne. Plus simple, plus rapide, plus économique.